Choisir entre une location immobilière meublée ou vide

Avant de mettre en location votre logement, il est important de se poser les bonnes questions entre location immobilière meublée ou vide.  Chaque choix à ses avantages, mais la décision dépendra plutôt de vos attentes et des conditions du marché.

Laquelle des deux offre le meilleur rendement ?

En location meublée non saisonnière (9 ou 12 mois) en France, le rendement moyen brut tourne autour des 6 % à 8 %. En termes de loyers, les chiffres indiqués par les agences professionnelles soulignent que les locations meublées rapportent 15 % à 20 % de plus que les locations vides. Pour que cela soit réellement rentable, il est indispensable que les locataires se suivent pour ne laisser aucune vacance locative entre deux baux. Sur le marché de la location vide, le rendement afficherait un taux entre 4,7 % à 6,6 %. Ces chiffres sont les moyennes dans le payé, mais il existe des disparités entre les villes.

Qu’en est-il au niveau de la fiscalité ?

Que vous pensiez choisir la location meublée ou vide, les recettes locatives sont toujours soumises au barème progressif de l’impôt sur le revenu. C’est uniquement au niveau des abattements et des déductions que la différence se verra. Dans le cadre de la location meublée, le bailleur grâce à son statut de loueur en meublé non professionnel, pourra percevoir des « bénéfices industriels et commerciaux » (BIC). Deux options s’offrent encore au bailleur : être imposé sur la moitié des recettes en micro-BIC ou bien imposé au réel avec la possibilité de diminuer les recettes par le biais de la déduction de charges et d’amortissements.

Pour la location vide, vous percevez des revenus fonciers et deux régimes se proposent dont le régime du micro-foncier qui va vous permettre de ne payer des impôts que sur 70 % de vos recettes locatives ;ou le régime réel, avec une possibilité de déduire vos charges.

Si on se réfère à la fiscalité, la location meublée est un choix intéressant puisqu’en micro-BIC, c’est uniquement sur 50 % de vos recettes locatives que vous payerez des impôts contre 70 % en micro-foncier de la location nue. En plus, le BIC permet d’amortir le bien loué ce qui n’est pas le cas avec les revenus fonciers.

La durée du bail et le délai de préavis

  • Durée du bail

Les baux sont fixés à 1 an renouvelable ou à 9 mois non renouvelables en location meublée s’il se trouve que le locataire est un étudiant. En location vide, sa durée est de  « 3-6-9 » (3 ans et renouvelable).

  • Délai de préavis

Pour la location meublée, le propriétaire a 3 mois pour donner congé à son locataire avant que le bail prenne fin. Si le locataire prend par contre l’initiative de rompre le contrat, il doit respecter le préavis de 1 mois. Pour la location vide, pour récupérer son bien, le bailleur doit avertir le locataire 6 mois à l’avance. Pour le locataire, le préavis est par contre fixé à 3 mois ou à 1 mois dans certains cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *