Aller au contenu

Le fonctionnement de la construction d’une maison hors d’eau et hors d’air

La construire d’une maison comporte plusieurs phases. Il est donc nécessaire de veiller à la parfaite exécution de chaque phase jusqu’à la remise définitive des clés. Construire une maison hors d’eau et hors d’air fonctionne d’une manière qui lui est propre. Voici comment s’organise la construction d’une maison hors d’eau et hors d’air.

Définition : maison hors d’eau et hors d’air

La réalisation d’un projet immobilier se fait en plusieurs phases. Ces phases sont : l’entretien du bien, avoir un permis de construire, la construction d’un plan et le démarrage des travaux.

Pour qu’on parle d’une maison hors d’eau et hors d’air, il faut que celle-ci résiste à l’eau. Par la suite, la maison considérée comme hors et hors d’air quand les menuiseries sont installées. En général, c’est à la fin de la réalisation des grands travaux que la maison prend cette appellation. On le dit aussi peu de temps avant le début des deuxièmes œuvres.

Les travaux de mise hors d’eau

L’expression maison hors d’eau est employée quand la construction arrive à un niveau où elle est imperméable à l’eau. Ceci, au niveau de tous les étages. Elle est donc à l’abri des précipitations de toute nature ou de la montée des eaux. Dans une maison hors d’eau, les murs sont imperméables. Le toit est achevé et les gouttières ainsi que les drains sont en bon état.

Les travaux de mise hors d’air 

Dès le moment que les menuiseries sont installées, la mise hors d’air est opérationnelle. Ceci s’applique à l’ensemble des fenêtres, portes… s’ouvrant vers l’extérieur. La maison est ainsi fermée et l’air ne circule plus par les ouvertures. En effet, la mise hors d’eau est mise en place après l’emplacement hors d’air. La maison est à l’abri des mauvais temps une fois ces deux étapes franchies. Cette étape résout le problème des dommages causés par les intempéries.

Les travaux de finition

La finition est la partie la plus souvent réalisée par les bricoleurs. C’est une solution qui vous permet d’effectuer certains des travaux les plus accessibles pour le bricoleur particulier. Les finitions s’identifient au choix et à la pose des revêtements. Des revêtements sur-mesure pour votre maison, lui donnant style et charme.

Les avantages et inconvénients d’une maison hors d’eau hors d’air

Le coût pas trop élevé est le grand avantage de la réalisation de ce type de maison. En fait, si vous obtenez votre maison à ce stade, vous n’avez qu’à payer pour la construction en gros. De plus, cela vous offre une facture beaucoup plus réduite. Vous pouvez aussi terminer l’intérieur et l’extérieur selon vos goûts. Après, vous aurez par la suite le choix de personnaliser les finitions à votre goût.

La construction d’une maison hors d’eau et hors d’air présente aussi d’inconvénients. Ils se situent au niveau de la quantité de travaux que vous avez à faire vous-même sur une maison livrée à ce niveau d’aménagement. Il faut donc être très organisé pour faire certains travaux comme la plomberie ou l’électricité. Il vous faudra également des coups de main de quelques amis.

Le coûte de construction d’une maison hors d’eau hors d’air

Les matériaux choisis, la qualité et la quantité des fenêtres et des portes… C’est entre autres de ces facteurs que le coût de votre maison est subordonné. Le prix de construction de ce genre de maison peut être estimé à 850 € le mètre carré. Mais en ce qui concerne les constructions à coût élevé, le prix peut grimper à 2 000 €.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *